Les nouveaux magasins…

Quand j’étais petite…

Les supermarchés n’étaient pas encore développés dans la région, et on allait faire ses courses dans les petits commerces de quartier. On allait à pied à la boucherie, à la petite épicerie voisine (Les Économiques ou les Docks) et à la boulangerie, avec un panier et un filet à provisions.

bidon_lait• les pièces de viande étaient enveloppées individuellement dans un papier blanc, et sur-emballées ensemble dans un grand papier kraft,
• les yaourts et petits-suisses étaient vendus dans des pots ou boîtes en carton paraffiné, le beurre dans un papier,
• les fruits et légumes étaient pesés et mis en vrac dans notre filet,
• les bouteilles en verre étaient consignées,
• on allait chercher le lait à la ferme dans un bidon alu,
• pour le goûter on avait le choix entre une tartine de confiture maison,  une barre de chocolat ou un morceau de sucre avec du pain,

Cinquante ans d’évolution

Aujourd’hui c’est tellement plus facile d’aller en voiture au supermarché (à l’hyper c’est encore mieux !), et de remplir nous-mêmes un chariot de 80 à 240 l de contenance !

bouteille_lait• la viande est distribuée en libre-service dans des barquettes en plastique,
• les laitages et desserts lactés par lots indissociables dans des pots ou coupelles en plastique, sur-emballés dans un carton, le beurre “allégé” en barquette aussi,
• les fruits et légumes s’ensachent par variété dans une poche de polyéthylène à usage unique, parfois en filets ou barquettes filmées,
• les bouteilles en plastique, briques alimentaires et canettes métalliques ont remplacé le verre pour la plupart des liquides non alcoolisés,
• pour le goûter, il n’y a que l’embarras du choix, entre des dizaines de petits gâteaux industriels sur-emballés, compotes en gourde, chocolats et boissons sucrées à gogo…

Ce qui est formidable, c’est qu’on a vraiment l’impression de ne manquer de rien dans ces nouveaux magasins…
Le chariot est rempli à ras bord de produits dont on n’avait pas réellement besoin en franchissant le portillon de sécurité, la carte bancaire chauffe un petit coup (mais elle a l’habitude !), et hop on peut rentrer à la maison pleinement satisfait et l’esprit serein…

Vraiment ?

Publicités

A propos Gen.G

Franchement Comtoise et curieuse de Nature
Cet article a été publié dans Consommation, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s