Cinquante ans les séparent…

Années 1960 : j’ai le souvenir d’une petite boîte à ordures à la cuisine, et d’une poubelle en acier galvanisé d’une contenance d’une cinquantaine de litres (où on jetait tout en vrac) qu’on présentait à la collecte chaque semaine.
Pour une famille de six personnes !

Années 2010 : même contenance pour le sac poubelle en plastique hebdomadaire !
Pour deux personnes !

Qu’est ce qui a généré cette différence impressionnante ?

Poubelle galva Guillouard

Poubelle galvanisée  » Guillouard « 

Dans les années soixante ce qui remplissait majoritairement le poubelle de cuisine étaient :
• les boîtes de conserve et les épluchures (!), les papiers de la boucherie ou de la fromagerie (papiers vierges, non traités), les emballages papier ou cartonnés de l’épicerie sèche, les berlingots de carton plastifié du lait concentré sucré,
• les contenants de carton paraffiné des laitages individuels, les bouteilles d’huile et de shampooing en PVC, les paquets de café plastifiés, les berlingots mous en plastique des recharges de produit vaisselle ou de javel à diluer…

Les bouteilles en verre (vin, limonade) étaient consignées et on se fournissait en lait à la ferme, dans un bidon alu de deux litres.

( fichier Wikipedia)

sac poubelle en polyéthylène

Dans les années dix (de 2000 !), la composition de beaucoup d’emballages a évolué pour répondre à des normes sanitaires plus contraignantes et par praticité de distribution.
• En théorie, beaucoup de ces déchets sont aujourd’hui recyclables et collectés par le système de tri sélectif : les emballages cartonnés et les briques alimentaires multicouches, une bonne partie des flaconnages en plastique et les boîtes de conserves métalliques.
Le verre ne se consigne presque plus, mais est recyclable à l’infini.
• Les poubelles (elles-mêmes en plastique) regorgent néanmoins de sacs et films plastiques d’emballage ou de sur-emballage, de pots de yaourts ou de crème, de vaisselle jetable, de barquettes en plastique ou polystyrène à usage unique et non recyclables.

En quelques décennies, polyéthylène, polychlorure de vinyle, polypropylène, polystyrène et polycarbonate sont devenus incontournables et ont envahi la planète.

 

Publicités

A propos Gen.G

Franchement Comtoise et curieuse de Nature
Cet article, publié dans Déchets, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s